Bibliographie de l’histoire de France, outil des humanités et projet patrimonial

Par
Marilyne DELBES (Bibliothécaire/ ENS-PSL)
Isabelle HAVELANGE (Chercheuse/ ENS-PSL)
, modifié le
17 juillet 2021
Image
Projet de bibliothèque d'Étienne-Louis Boullée (1785)
Partager

La BHF est un outil essentiel pour la communauté historienne en même temps qu’un véritable projet patrimonial.

Image
Jules Michelet, photographie de Nadar, vers 1855-1856.
Jules Michelet, photographie de Nadar, vers 1855-1856.

La mise en ligne de la Bibliographie de l’histoire de France (BHF, ex-BAHF) est devenue réalité grâce au soutien technique et financier de l'Université PSL et de son pôle Documentation et diffusion des savoirs, ainsi que de l’InSHS du CNRS. La base de données accessible au public présente la saisie courante des cinq dernières années. Elle est appelée à accueillir l’entièreté de la collection des volumes papier publiés de 1955 à 2012, représentant dès lors un outil essentiel pour la communauté historienne en même temps qu’un véritable projet patrimonial.

Fondée en 1955 à l’initiative du Comité français des sciences historiques et de la Bibliothèque nationale, rédigée principalement à partir des collections de la BnF, la Bibliographie de l’histoire de France (BHF) est rattachée à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC) depuis 1978. Auparavant annuelle, sous le nom de Bibliographie annuelle de l’histoire de France (BAHF), elle a été publiée jusqu’en 2012 sous forme de volumes papier, dits « volumes bleus » ; cette collection compte 57 volumes, consultables en bibliothèques.

La nécessité de la mise en ligne de la Bibliographie a été soulignée lors de la célébration de son cinquantenaire, en 2005, marqué par un colloque international à la BnF. Dès lors, diverses tentatives ont été réalisées qui, sans aboutir, ont permis le mûrissement du projet avec des partenaires comme Brepols, le CLEO ou la Maison de l’histoire de France.

Image
logo

Grâce enfin à la coopération avec PSL inaugurée en 2015, et au soutien de la direction de l’InSHS du CNRS, un site en ligne accueillant la base de données de la BHF a pu être finalisé par le prestataire informatique Logilab en étroite collaboration avec l’équipe de la BHF. Ce nouveau site répond aux exigences du web sémantique. Un nombre substantiel de liens permet de naviguer aisément dans la base, les approches statistiques sont possibles et les possibilités de recherche démultipliées. L’accès au texte en ligne est possible lorsqu’il existe. L’outil numérique présenté ici, encore destiné à s'enrichir et se perfectionner (et donc toujours en version bêta), diffère donc de forme mais pas de nature par rapport aux anciens volumes papiers.

La BHF en ligne présente la saisie courante reprise par l’équipe depuis 2017. Elle s'enrichit quotidiennement de nouveaux titres, auxquels s’ajoutent les suppléments des années antérieures, essentiellement fournis par les comptes rendus d’ouvrages recensés dans les revues dépouillées. Le site accueille aussi les trois années 2006, 2007 et 2008 (et les suppléments des années antérieures), les seules jusqu'ici à avoir été rétroconverties à titre de démonstration.

Un projet de convention est en cours avec la BnF pour numériser et océriser l'entièreté de la collection papier. Une fois cette opération achevée, un nouveau traitement des données permettra de les intégrer dans la nouvelle base de données de la BHF.

Image
Projet de bibliothèque d'Étienne-Louis Boullée (1785)
Projet de bibliothèque d'Étienne-Louis Boullée (1785)

Alors que, de manière optimale, la mutation du papier vers le numérique est enfin réalisée, le problème actuel est celui de la pérennisation des postes, assurés depuis 1955 par le CNRS. Après le départ de deux de ses membres au cours de l’année écoulée, l’équipe ne compte plus aujourd’hui que deux personnes. Seule la reconduction des postes permettra à la BHF de poursuivre la collaboration entamée avec le CTHS et le réseau régional des revues d’histoire issues de sociétés savantes, et de répondre à de nouvelles demandes de collaboration comme celle formulée récemment par l’IDREF.

L'équipe

L'équipe en charge de la BHF, composée de quatre ingénieurs du CNRS, reste basée à la BnF où, au sein du département PHS, elle est insérée dans les circuits d'arrivées du dépôt légal. Chacun de ses membres, après avoir acquis de nouvelles compétences en gestion de données, peut désormais enrichir la base en tant qu’administrateur.

  • Isabelle Havelange, ingénieure de recherche, Institut d’histoire moderne et contemporaine (Ihmc, UMR8066, CNRS)
  • Brigitte Keriven, ingénieure d’études, Institut d’histoire moderne et contemporaine (Ihmc, UMR8066, CNRS)
  • Marilyne Delbès, technicienne de la recherche, Institut d’histoire moderne et contemporaine (Ihmc, UMR8066, CNRS)

Publications

  • Havelange (Isabelle), La Bibliographie de l'histoire de France des lendemains de la Seconde guerre mondiale à nos jours : le passage progressif de la collection papier au numérique, La Gazette des archives, 2021, n° 262, 10 p. (à paraître).

Événement

Rencontre organisée par Isabelle Havelange à l’IHMC, en partenariat avec le CTHS et la BnF, le vendredi 12 février 2021 de 14 h à 19 h. : "La mise en ligne de la Bibliographie de l’Histoire de France : historique et perspectives" L’intégralité de la rencontre est disponible en vidéo sur la chaîne YouTube de l’IHMC. Programme des interventions